Le Liban fait face à une industrie du sexe croissante sur son territoire, avec différentes formes et lieux de prostitution (rue, supernight-clubs et les applications en ligne). Actuellement, le développement le plus important de la prostitution est dû à la récente guerre en Syrie, qui a conduit plus de 1,5 million de Syriens à se réfugier au Liban, dont 78 % de femmes et d’enfants selon l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR). Beaucoup de ces femmes ont été contraintes à la prostitution pour survivre. D’autres sont arrivées au Liban, attirées par de fausses offres d’emplois. À l’intérieur même des super night-clubs libanais, la majorité des personnes prostituées viennent d’Europe de l’Est, plus particulièrement d’Ukraine et de Russie. Les lois relatives à la prostitution et au trafic d’êtres humains posent de nombreuses difficultés qui rendent leurs applications et les poursuites difficiles pour le corps judiciaire. L’augmentation du nombre de mariages d’enfants et de prostitution masculine persiste également, en particulier depuis la crise des réfugiés syriens.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK